Avis : La Fugitive de Whitechapel de Bec McMASTER

3 commentaires
Avis : La Fugitive de Whitechapel de Bec McMASTER La Fugitive de Whitechapel de Bec McMASTER
Série: Londres la ténébreuse #1
Publié par J'ai Lu le 15 avril 2015
Genres: Steampunk, Fantastique, Romance
Pages: 468
★★★★☆
Sans le sou, en charge de ses petits frère et sœur, Honoria Todds s'installe à Whitechapel, où elle espère échapper au terrible lord Vickers. Mais dans cet obscur quartier de Londres, où peu de personnes se risquent, les bandits règnent en maîtres. Et trouver refuge en ce lieu pourrait tout aussi bien jeter Honoria entre les mains du légendaire et redoutable Blade. Ce sang bleu renégat est l'ennemi juré de Vickers. Quand Blade propose justement à Honoria un marché, cette dernière accepte, en échange de sa protection. Mais à ses yeux, est-elle un instrument de vengeance contre Vickers ou sa seule chance de rédemption ?
Cette série, appelée en anglais London Steampunk, me tentait depuis très longtemps mais, après avoir lu quelques extraits du premier tome, il s’est avéré que le niveau d’anglais utilisé était un tantinet trop compliqué pour moi et j’ai donc dû la reléguer dans ma whishlist « un jour peut-être ça sortira en France ». Et j’ai eu l’immense plaisir de découvrir quelques mois plus tard que les éditions J’ai Lu allaient éditer cette série chez nous. Bonheur, joie ! Alors impossible de faire l’impasse dessus, depuis le temps qu’elle me faisait de l’œil celle-là !
Ce premier opus a été largement à la hauteur de mes attentes, comme quoi la patience a parfois du bon ! Je vous laisse découvrir tout ça maintenant !


Honoria Todd vivait dans le cœur de la majestueuse capitale anglaise, Londres, au côté des plus importants aristocrates de la société, les Sangs bleu. Mais cette vie s’est stoppée nette quand elle et ses frère et sœur ont dû fuir leur domicile, laissant seul leur père. Ils ont fini par se terrer dans l’infâme quartier de Whitechapel où bandits, prostituées et gangs se côtoient. Avec sa jeune sœur, Lena, elles subviennent difficilement aux besoins de la famille, surtout que leur petit frère, Charlie, est gravement malade. Mais ce court moment de répit va vite se finir et leur ancienne vie va les rattraper : l’ignoble lord Vickers est sur leurs traces et le chef de la colonie, Blade, s’intéresse de très près à Honoria. Elle va devoir faire des choix difficiles et faire confiance à des gens peu recommandables. Mais pour protéger sa famille, elle est prête à tous les sacrifices.

Avant de commencer à parler de l’histoire, des personnages et autre, laissez-moi vous expliquer ce que sont les « Sangs bleu » une bonne fois pour toute. Les Sangs bleu sont des hommes contaminés par un « virus » qui leur permet de vivre plus longtemps, d’avoir une force décuplée et de nouvelles compétences, mais ils sont obligés de boire du sang. Ce ne sont pas réellement des « vampires » puisque ce terme est appliqué dans la série à une étape de l’évolution du virus qui rend ces hommes fous et incontrôlables. Quand ils atteignent ce stade fatidique, ils sont exécutés pour éviter tout bain de sang. Les hommes à qui on a inoculé le virus sont très souvent des hauts-aristocrates de la société nés dans les Grandes Maisons de l’Échelon, ils règnent sur le pays d’une main de fer. Ils sont orgueilleux, puissants et inhumains.

Honoria Todd est une héroïne comme je les aime : indépendante, caractérielle, réfléchie, et avec un grand cœur. Elle vivait auprès des Sangs bleu car son père, éminent chercheur et médecin, travaillait sur la recherche d’un vaccin capable de stopper l’évolution du virus et même de l’empêcher totalement d’être viable. Mais du jour au lendemain, après une sombre découverte et pour sauver sa vie, Honoria s'est retrouvée à se cacher et sans le sou. Même si elle a reçu une excellente éducation, trouver du travail n'est pas une chose aisée quand on doit cacher sa véritable identité. Elle peine alors à gagner suffisamment sa vie. Elle va faire la rencontre du dangereux Blade, mais les apparences sont parfois trompeuses et elle va être surprise. Elle ne fait confiance à personne et compte uniquement sur elle-même pour protéger elle et sa famille.
Honoria est typiquement la jeune femme têtue et fière de par son excellente éducation, et ça ne fait que lui rajouter du mordant dans sa façon d'être. Elle est peut-être seule, dans une galère pas possible, mais elle ne se démonte pas et elle y va avec son audace et son courage.

Blade est un renégat sang bleu, il a refusé de vivre parmi ces aristocrates qui lui ont fait vivre l’enfer et a créé la colonie de Whitechapel, indépendante de l’occupation de l’Échelon. Il y règne en maître et il a donc une réputation de monstre et d’homme cruel, ce n'est pas pour rien qu'il est surnommé le Diable de Whitechapel. C'est un homme complexe qui cache de profondes blessures et peurs, il se bat contre la bête qui habite en lui pour l'empêcher de prendre le contrôle.
J'ai été très surprise de son langage, c'est assez étonnant de voir parler comme ça un personnage mais toutes ses petites imperfections font son charme et il est difficile de lui rester insensible une fois qu'on apprend à le connaitre.

Il est clair qu'on se doute assez fortement du dénouement de ce roman, comme quasiment tous livres de série-couples, MAIS l'univers complexe est tellement génial et les personnages si atypiques qu'on se laisse facilement emporter, sans même se dire « bah évidemment ! ». Le récit est bien mené, l'auteure passe habilement de l'attirance à l'amour entre nos personnages. Les scènes de romance sont bien écrites, on évite les niaiseries débiles ou les scènes de sexe insupportablement vulgaires.
La série mêle steampunk, fantasy et romance : un savant mélange qui nous donne un univers génialissime très bien incarnés par nos personnages.
Ce monde est malsain et sale, l'atmosphère y est lourde et on y sait nos personnages en danger. Les apparences sont trompeuses, qui penserait qu'on serait plus en danger auprès de ces êtres extraordinaires vivant dans des lieux lumineux et éblouissants qu'auprès de ces reclus dans un Whitechapel sombre et sordide ?


C'est donc ravie de ma lecture que j'ai refermé ce bouquin. Souvent quand on attend depuis longtemps un livre (ou autre chose), on finit par être déçu après l'avoir lu mais là ce premier roman a rempli parfaitement mes attentes ! J'ai hâte de lire la suite, surtout qu'on va suivre la jeune sœur d'Honoria, Lena, et le loup-garou, Will Caver, et ça promet d'être intense mes amis !!!


✎ par Llyx

3 commentaires:

  1. il est dans ma PAL, j'ai vraiment hâte de le lire ;)

    RépondreSupprimer
  2. Vraiment contente de voir que tu as passé un bon moment avec le roman. Il faudrait que je lise la suite mais on m'avait dit que c'était un peu en dessous comme on change de personnages et du coup bon il faut...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est encore grâce à toi que j'ai lu ce bouquin, merci !
      Ah mince... mais je dois dire que Lena et Will ont l'air très intéressant et ils m'intriguent donc je me laisserais tenter ! :)
      (Llyx)

      Supprimer
Vous souhaitez laisser un commentaire, un avis ou encore une recette de cuisine (si, si, Llyx est toujours très intéressée par ce genre de chose !) et vous ne savez pas bien vous y prendre, voilà quelques conseils :
→ Si vous n’avez pas de compte google ou de blog wordpress, livejournal et autres trucs bizarres, allez dans le menu déroulant et cliquez sur Nom/Url.
→ Si vous êtes un espion du MI6, un agent-double ou encore ma voisine du dessus, vous avez la possibilité de laisser un commentaire en anonyme, en cliquant sur Anonyme, logique le truc !
→ Néanmoins, si nous remarquons toutes sortes d’abus, nous retirons votre commentaire sans préavis, et nous enverrons les Chiens de l’Enfer à vos trousses. Vous êtes prévenus.
Merci d'avance et bonne journée/soirée/nuit.