Les Petites Histoires : L'Hêtre Pensant

Ecrire un commentaire
Les petites histoires en paroles



L’Hêtre Pensant



“Everyone wants happiness, no one wants pain, but you can't make a rainbow without a little rain.”



- Papa, Papa ! Regarde cet arbre, pourquoi ses feuilles sont-elles aussi sombres ?

- Comme tu peux le voir, il est beaucoup plus imposant que le reste des arbres. Tu remarqueras le grand nombre de plantes verdoyantes qui poussent près de lui. Il leur fournit de l’ombre et de la fraîcheur qui leur permettent de s’épanouir. Mais lui, personne n’en prend soin. Sa grande taille l’oblige à se nourrir en importante quantité. Or, les plantes sous sa protection consomment tant de minéraux qu’il n’en reste pas assez pour ce Hêtre majestueux. C’est pourquoi ses feuilles flétrissent progressivement et prennent cette couleur sombre.

- Mais pourquoi laisse-t-il les plantes se développer autour de lui s’il en souffre ?

- Tout simplement parce qu’il n’a pas eu le courage de les laisser mourir alors qu’il pouvait les sauver. C’est encore plus fort que de l’altruisme, c’est de l’oblatisme. Cela veut dire qu’il a fait passer les besoins des autres avant les siens. Il en subit désormais les conséquences. Il n’a pas fait disparaitre la souffrance des plantes autrefois affamées, il a simplement décidé de porter leur fardeau à leur place.

- Si je comprends bien, il n’a pas su peser le pour et contre avant d’agir. Il n’a pas assez réfléchi.

- Au contraire mon fils, il a trop réfléchi. S’il avait suivi son instinct, il se serait contenté d’être altruiste. Mais au lieu de cela, il a longuement étudié la situation. A force de réflexion, le doute s’est immiscé en lui et a fini par avoir raison de son bon sens. Tel est le fléau de ceux qui pensent trop.

- Mais alors, les plantes ne devraient-elles pas l’aider en retour ? Ne sont-elles pas conscientes du mal qu’elles lui font subir ?

- Pour la plupart des végétaux, tout est soit noir, soit blanc. En d’autres termes, ils ne se préoccupent pas des détails ni des nuances. Tout est positif ou négatif et il n’existe pas d’intermédiaire. Mais notre Hêtre a une perception des choses bien différente. Sa mauvaise habitude de sur-réfléchir le rend systématiquement en proie au doute et grise les actes les plus blancs de sa vie. En ayant mauvaise opinion de lui-même et en pensant que tout s’améliora sans intervention de sa part, il se condamne à l’inaction dans des situations comme celle-ci. Il a pensé qu’après avoir rendu service, il serait comblé de bonheur par la gratitude de ses congénères. Si de sincères remerciements nourrissent effectivement l’âme, ils ne permettent toutefois pas au corps de survivre. Quand la faim commença à le tirailler il se pencha vers les plantes, certain de recevoir une aide amplement méritée. Mais elles détournèrent toutes le regard et le laissèrent flétrir.

- Pourtant elles avaient été sauvées par l’altruisme de l’arbre. Pourquoi ne pas lui avoir rendu la pareille ?

- Les plantes ont la mémoire courte, alors elles agissent selon les faits présents. En l’occurrence, elles menaient une existence paisible et ne manquaient de rien. En voyant l’état du grand Hêtre, elles ont cru comprendre qu’aider les autres était synonyme de sacrifice amenant à l’agonie. Par peur et par lâcheté, elles ont ignoré la douleur de leur sauveur alors qu’en s’unissant et en ralentissant légèrement leur croissance, elles auraient parfaitement pu le maintenir en bonne santé sans elles-mêmes en pâtir. Bien sûr, certaines d’entre elles ont voulu l’aider, mais seul un effort de groupe aurait pu être efficace. Elles subiront bientôt toutes les conséquences de leur égoïsme.

- Quelle autre conséquence pourra-t-il bien y avoir si ce n’est la mort injuste d’un Hêtre au grand cœur ?

- Vois-tu mon fils, les jeunes végétaux ont commis une très grave erreur en agissant ainsi. En plus de ne pas s’être rappelé du passé, ils n’ont pas eu l’idée de regarder vers l’avenir. Quand le grand arbre rendra son dernier soupir et que ses feuilles se détacheront de ses branches, le soleil chassera l’ombre. Les rayons ardents de la justice frapperont de plein fouet ces fragiles petites plantes et les consumeront jusqu’à l’âme. Comme leur vie ne tenait encore qu’à la mansuétude du grand Hêtre, elles mourront les unes après les autres en regrettant de ne pas avoir fait preuve elles aussi de générosité.

- Alors voilà à quoi mène l’altruisme ? A la mort ?

- Ne fais pas de raccourcis hâtifs, l’histoire ne s’arrête pas là. En effet, les branches de l’arbre continueront malgré tout à protéger quelques plantes qui auront la chance d’être bien placées. Ces quelques survivantes seront marquées à jamais par cette expérience. Elles auront vu l’altruisme d’un seul Hêtre sauver des centaines de vie et l’égoïsme du plus grand nombre ne rien apporter d’autre que la désolation. Jamais plus elles ne laisseront quelqu’un d’autre dans le besoin. Elles grandiront, hantées par le regret et les terribles conséquences de leurs actes, et se mettront elles aussi à trop réfléchir. Comme tu l’as sûrement deviné, elles deviendront exactement comme le grand Hêtre, avec la même force et les mêmes faiblesses. Le jour où les nouvelles plantes voudront pousser à leurs pieds, toute cette histoire recommencera, et ainsi de suite.

- Mais alors, tout aura été vain ?

- Tu oublies un détail important. Après le premier cycle, il n’y aura pas un mais plusieurs grands Hêtres. L’altruisme se sera donc partiellement répandu. Au fil des cycles, son influence grandira dans le monde entier.

- Jusqu’à ce qu’un jour tous les Hêtres soient parfaits ?

- En théorie, oui. Mais malheureusement, la faim et l’égoïsme sont loin d’être les seuls problèmes de ce monde. La jalousie des mal-aimés, la maladie, les autres espèces vivantes… beaucoup menaceront la vie des Hêtres et les empêcheront de faire progresser le bien. Cela dit, rien ne peut éradiquer l’altruisme et leurs efforts ne seront jamais vains, certains protégeront même au péril de leur existence ces arbres à qui ils doivent la vie. Même s’il leur arrivera d’aider des personnalités mauvaises et d’en souffrir, le mal n’aura jamais raison du bien car un comportement compatissant envers autrui adoucit les âmes et embellit le monde.


Kaelin Chariakin


(http://gyaban.deviantart.com/art/November-298978874)
Retrouvez de nombreuses photographies sublimes de Christophe Kiciak sur son profil deviantart http://gyaban.deviantart.com/

0 commentaires:

Vous souhaitez laisser un commentaire, un avis ou encore une recette de cuisine (si, si, Llyx est toujours très intéressée par ce genre de chose !) et vous ne savez pas bien vous y prendre, voilà quelques conseils :
→ Si vous n’avez pas de compte google ou de blog wordpress, livejournal et autres trucs bizarres, allez dans le menu déroulant et cliquez sur Nom/Url.
→ Si vous êtes un espion du MI6, un agent-double ou encore ma voisine du dessus, vous avez la possibilité de laisser un commentaire en anonyme, en cliquant sur Anonyme, logique le truc !
→ Néanmoins, si nous remarquons toutes sortes d’abus, nous retirons votre commentaire sans préavis, et nous enverrons les Chiens de l’Enfer à vos trousses. Vous êtes prévenus.
Merci d'avance et bonne journée/soirée/nuit.

Enregistrer un commentaire